Le e-commerce, le complément indispensable du magasin de détail

e-commerce
Commerce omnicanal

En 10 ans, l’achat sur internet est devenu une pratique courante.
Les consommations ont été multipliées par 4 en 10 ans (source : Fédération du e-commerce et de la vente à distance) avec 90 Mds € dépensés en 2018.

Les prévisions pour 2019 sont de 100 Mds d’euros soit plus de 8,5% du CA du commerce de détail.
Certains pourraient penser que c’est au détriment de ces derniers mais il n’en est rien, bien au contraire.

C’est désormais une certitude, le digital est un vecteur d’amélioration de la performance du commerce physique.

L’e-commerce apparaît comme un complément indispensable au développement du commerce.
Le consommateur passe librement de l’achat en ligne à l’achat en magasin et il peut donc acheter quand il le veut, d’où il le veut et ce qu’il veut. D’ailleurs, selon CBRE, les consommateurs ayant recours à l’omnicanal dépensent en moyenne 4 % de plus en boutique et 10 % de plus en ligne que les consommateurs n’utilisant qu’un seul mode de distribution. Enfin, selon Cushman et Wakefield, la boutique physique donne de la visibilité a une marque et certaines enseignes n’hésitent pas, dans Paris ou dans les grandes métropoles, à payer des loyers élevés pour être vues et attirer le chaland.

Source Agorabiz

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.